Inclus dans un cercle formé par un serpent qui se mord la queue, un homme est dessiné, bras et jambes écartés, de telle manière que toutes ses extrémités touchent le cercle en même temps qu’elles coïncident avec les cinq pointes d’un pentagramme.
 
C’est Agrippa de Nettesheim, un savant ésotériste de la fin du XVème siècle et du début du XVIème, qui en est l’auteur.
 
Il parlait huit langues (allemand, français, italien, espagnol, anglais, latin, grec, hébreu). Il maîtrisait au moins autant de disciplines : astrologie, magie, lettres classiques, médecine, droit, théologie, philosophie, science de la guerre, science des explosifs, kabbale chrétienne, exégèse, diplomatie, cryptographie, espionnage, enseignement.
 
Un vrai génie de la Renaissance, comme Léonard de Vinci, Pic de la Mirandole, Jérôme Cardan.

Suivez la trilogie sur les réseaux sociaux !

Suivez la trilogie sur les réseaux sociaux !